Entreprenariat et protection sociale

Protection sociale

Entreprenariat et protection sociale

 

La retraite, le chômage ou la complémentaire santé sont des éléments importants constituants la protection sociale. Celle-ci permet d’assurer financièrement l’auto-entrepreneur contre les aléas de la vie. C’est encore plus important pour un auto-entrepreneur car les garanties et remboursements proposés par le régime obligatoire sont faibles. Elles ne permettent pas vraiment de maintenir son niveau de vie.

 

Champ d’action de la protection sociale

 

La protection sociale intervient aussi bien dans la vie professionnelle que dans la vie privée de l’auto-entrepreneur. Pour être bien protégé en cas d’accident, l’auto-entrepreneur peut faire appel à des contrats de prévoyance (en savoir plus sur : https://bonne-assurance.com/prevoyance/) pour assurer à son entourage un dédommagement à hauteur du préjudice. Certains contrats permettent de maintenir les revenus de l’assuré pendant un arrêt de travail, et selon le contrat, d’être remboursé des frais généraux. Il existe également d’autres garanties auxquelles le travailleur non salarié peut souscrire qui donnent lieu à différentes prestations :

 

Garantie Prestation
Accidents de la vie (GAV) La GAV couvre les frais engendrés par des accidents domestiques, de circulation, liés à la pratique d’un sport, d’un loisir ou encore les catastrophes naturelles, les agressions et les attentats.
Obsèques Un capital allant de 2 000 à 18 000€ dédié au financement et à l’organisation des obsèques selon les volontés du souscripteur peut être mis en place. Les proches sont également assistés par un service dédié pour les aider dans les démarches. Il existe une option qui permet d’assurer le transport du défunt et de ses proches dans le cas d’une inhumation loin du domicile.
Décès Un capital généralement compris entre 15 000 et 750 000€ peut être versé selon les termes du contrat aux proches ou à soi-même en cas d’Invalidité Absolue Définitive.
Hospitalisation Versement d’une allocation journalière définie à l’avance dans le cas où l’hospitalisation entraîne un manque à gagner pour le souscripteur.
Dépendance Rente allant de 300 à 3000€ par mois pour un souscripteur qui aurait la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Ce sont des garanties renforcées.

 

Une fiscalité avantageuse pour l’auto-entrepreneur

 

Depuis la fin du RSI, les indépendants ont été adossé au régime général de la Sécurité Sociale. De ce fait, ils peuvent désormais bénéficier des mêmes droits que les salariés. De plus, l’État prévoit de mettre en place un système d’assurance chômage universelle pour l’ensemble des travailleurs.

 

L’État travaille en continu sur le dispositif Madelin, destiné à améliorer la condition de l’indépendant. Effectivement, le dispositif permet à tous les travailleurs indépendants, ainsi qu’à leur conjoint(e), de se constituer une protection sociale en déduisant une partie des cotisations engendrées de leur revenu imposable. Cette déduction est bien sûr plafonnée et dépend du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS).

 

Ainsi, de nombreux contrats labélisés « Madelin » rentrent dans le champ d’application du dispositif. De ce fait, ils permettent aux indépendant de se constituer une protection sociale en fonctions de leurs besoins tout en bénéficiant d’un avantage fiscal non négligeable.

 

Sources :

https://www.secu-independants.fr/

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A12320

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*